top of page

Le yoga

A l’origine, yoga est un mot sanskrit signifiant union : union du corps et de l’esprit. Ce sentiment d’unité et de stabilité, stimulé par la pratique posturale, diffuse ensuite ses bienfaits dans la vie quotidienne.​

Le yoga est une discipline corporelle et spirituelle apparue il y a plus de 3 000 ans.

 

Les Yoga Sutras, un des textes fondateurs écrits par le sage Patanjali, définissent le yoga comme «l’arrêt des fluctuations du mental».

Les postures debout forment le socle de la pratique posturale. Elles développent la force, l'ancrage et la mobilité du corps. Elles enseignent les principes de l’alignement et du mouvement juste.

Les équilibres développent légèreté, force et stabilité. Ils augmentent la tonicité musculaire, la coordination et la concentration.

Les torsions stimulent les organes digestifs, les reins, la moelle épinière et la colonnes vertébral, dénouent les blocages du dos, les raideurs des épaules et du cou.

Les flexions vers l’arrière sont revitalisantes. Elles assouplissent la colonne vertébrale, ouvrent la cage thoracique et la zone émotionnelle. Ces postures chassent la déprime, donnent courage et confiance en soi.

Les étirements vers l’avant calment l’esprit et apaisent les nerfs. Ils régulent également la pression artérielle.

Les postures inversées (jambes plus haut que la tête) nourrissent et régénèrent l’organisme. Elles améliorent la circulation sanguine et renforcent les systèmes endocrinien, nerveux et immunitaire. Elles stabilisent les émotions.

Le pranayama (exercices respiratoires et contrôle du souffle) apaise le système nerveux et améliore la concentration.​

Chaque posture est un édifice dont il faut apprendre, comprendre l'architecture précise. Le mental se discipline en s'impliquant dans une recherche d'auto-correction afin de redresser ce qui est affaissé, de fortifier ce qui est faible, d'aligner ce qui est dévié, d'ouvrir ce qui est rétracté...

Quels sont les effets
et bienfaits du yoga ?

Méditation

La Méditation

Comment ne pas être dans une course perpétuelle contre la montre ? Comment éviter les tranquillisants pour se calmer ou les excitants pour agir plus, et plus vite ? Bien sûr, il y a le sport. Mais il renforce davantage les muscles que l’équilibre intérieur. Il y a aussi les loisirs pour se détendre le week-end. Mais le divertissement abolit rarement l’angoisse et le stress. Certains tentent donc d’autres voies.Quand le stress nous asphyxie, nous sommes comme la montagne encerclée de nuages. Méditer, c’est laisser le vent dégager le ciel et révéler l’azur !

Un voyage qui se décline toujours en quatre étapes : maintien d’une posture précise « celle du lotus » pour faciliter librement la circulation de l’énergie de bas en haut, un travail de respiration, une présence attentive à l’instant, comme un temps de concentration pendant lequel on tente d’apprivoiser « les chevaux indisciplinés du mental », l’observation de ses pensées, et enfin entrée dans l’état méditatif à proprement parler.
Toutes ces approches ont un seul et même but : permettre à l’esprit de se clarifier et de s’apaiser. Différentes de la relaxation – qui vise au relâchement du tonus musculaire –, elles reposent au contraire sur une grande vigilance. Pratiquée avec régularité, elle permet au "méditant" de s’inscrire dans une meilleure conscience de soi, dans une présence au monde plus harmonieuse.

 

Ne cherchez pas à vous conformer strictement à ce qui vous est proposé. Explorez plutôt votre propre voie jusqu’à trouver ce qui vous correspond le mieux. « Le corps sait ce dont il a besoin ». Laissez-le trouver le moment le plus propice, la posture dans laquelle il se sent ancré, le souffle qui le régénère. Acceptez de tâtonner. Il n’y a rien à accomplir, juste à être. Ici et maintenant.

Le yoga est une discipline corporelle et spirituelle apparue il y a plus de 3 000 ans.

 

Les Yoga Sutras, un des textes fondateurs écrits par le sage Patanjali, définissent le yoga comme «l’arrêt des fluctuations du mental».

bottom of page